mala suerte - part #1 · 2012

photographies sanguinaires et déifiées.

mala-suerte-photographie-Noctulescence

démarche :

Le site des anciens abattoirs de Rezé sont bien connus localement par toutes sortes de public, des graffeurs aux adeptes du Parcours, des afficionados de l'exploration urbaine aux praticiens de l'airsoft, et surtout par ses anciens employés, nombreux, qui en gardent un souvenir unique et impérissable.

Ces derniers y ont fait souvent une longue carrière jusqu'à ce que des difficultés économiques ne poussent le site à restreindre son activité, puis à la stopper complètement au premier des trois incendies qui avait ravagé une partie des locaux alors inoccupés depuis plusieurs mois.

À présent, le site est aussi lugubre qu'immense, désert, dégradé au fil du temps et du vandalisme, presque effrayant car incroyablement silencieux, emprunt d'une présence inexplicable, comme s'il n'avait jamais cessé d'avaler les animaux avec gloutonnerie.

Cette série illustre les qualités attendus de l'ouvrier modèle, les déifie tels des saint patrons dont les noms à connotation hispaniques les rendent aussi proches des ouvriers que des nombreux bovins qui y sont passés, tel les lutteurs d'une ultime corrida perdue d'avance.

mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence
mala-suerte-photographie-Noctulescence

technique :

  • Prise de vue argentique, Pentax P30 & film 35 mm Rollei Superpan 200 iso
  • Développement analogique
  • Scan des négatifs
  • Montage digital
  • Encrage manuel

format final :

40*60 cm.